PROGRAMME D’ENTRAINEMENT LITTÉRAIRE

Publié le par Rahma

PROGRAMME D’ENTRAINEMENT LITTÉRAIRE

Chaque été, à la faveur des vacances, le lecteur lambda s’enflamme et décide de lire TOUS les livres de sa PAL (Pile à Lire) – ce qui est déjà ambitieux, notamment si cette dernière est un tant soit peu développée...

Le lecteur franchement dingue, lui, s’inscrit carrément à divers événements littéraires afin de recevoir, lire et chroniquer (une montagne de) livres - quels que soient leur genre, langue d’origine, auteur…

Pour ma part, en plus de mes lectures habituelles, je participe cet été aux Explorations de la rentrée littéraire 2016 (merci lecteurs.com) et aux 68 premiers romans français (opération qui n’est pas limitée à l’été, merci L’insatiable Charlotte et ses drôles de dames : Eglantine, Nicole, Sabine).

En parallèle, je souhaite, de plus, avancer dans mes projets d’écriture en cours (que j’ai lamentablement délaissés depuis plusieurs mois), tout cela à côté de ma vie personnelle.

Il me faudra donc une faire montre d’une organisation sans faille et d’une discipline de fer (aïe, cela ne « sonne » pas très « vacances » !)

Comme j’ai besoin de (beaucoup de) sommeil pour être efficace (et vivable), il est hors de question de rogner dessus pour me libérer des moments de lecture/écriture. J’ai donc décidé d’optimiser mon temps d’éveil et de traquer les minutes utilisables.

Si, vous aussi, vous avez les yeux plus gros que le ventre (ou plutôt : la PAL plus grosse que le planning), voici l’emploi du temps que je me suis fraîchement concocté. J’imagine que vous pourrez aisément l’adapter en fonction de vos activités et de la priorité que vous accordez à chacune…

NB : aucun horaire n’est mentionné. En effet, je ne m’impose pas d’heures précises, seulement des lignes directrices, afin de savoir où je vais et ne pas perdre de temps en hésitations…

EN SEMAINE :

Le matin, j’ai décidé de me lever plus tôt afin de profiter des premiers rayons de soleil avant de me soumettre à ma routine quotidienne. En effet, j’ai appris (il y a un certain temps, déjà) que le cerveau était plus réactif et productif sous la lumière du jour que sous un éclairage artificiel. J’en profiterai pour me remettre à publier mon haïku du jour – il sera donc probablement sur la journée de la veille – à moins que je n’aie été réveillée par des rayons de lune ou des chants d’oiseaux, ce qui, du reste, n’est pas improbable…

Le trajet dans les transports en commun pour me rendre à mon lieu de travail et pour en revenir, ainsi que ma pause-déjeuner seront intégralement réservés à la lecture (avec carnet, stylo et signets autocollants à proximité). Je ne répondrai pas au téléphone et ne lirai même pas mes SMS. Vous voilà prévenus.

En fin de journée, une fois mes obligations personnelles remplies, mes soirées seront consacrées à l’écriture et réparties de la manière suivante :

  • Rédaction d’une chronique littéraire à partir des notes prises durant la lecture / une soirée ;
  • Rédaction d’un billet de vulgarisation juridique sur un thème de droit d’auteur / une soirée ;
  • Etude de marché et démarchage d’éditeurs pour mes courts textes déjà écrits / une soirée ;
  • Ecriture projet 1 (recueil de haïkus) / une soirée ;
  • Ecriture projet 2 (textes courts) / une soirée.

Evidemment, rien n’est figé. Je pourrai tout-à-fait consacrer plusieurs soirées d’affilée à une importante question juridique ou à la rédaction d’un texte. Au fil du temps, j’ai appris qu’une certaine souplesse m’était nécessaire pour ne pas occasionner de blocage…

LE WEEK-END :

La fin de semaine restant avant tout un sas de décompression, je n’ai pas souhaité m’imposer une discipline stricte. Je veillerai simplement à effectuer :

  • Une séance de running l’un des deux matins (avec échauffements avant et étirements après) et une longue marche ou de la natation « tranquille » l’autre matin ;
  • Deux heures d’écriture « libre » dans l’après-midi (les deux jours) ;
  • Une bonne heure de lecture le soir avant de dormir, quelle que soit l’heure.
DURANT LES VACANCES :

Contrairement à beaucoup, les vacances signifient pour moi une réduction de mon « temps libre ». Dans ces cas-là, un excès d’ambition se solde souvent par un résultat insignifiant. Je tâcherai donc de me préserver deux heures par jour pour lire et écrire, que je répartirai de manière libre au jour le jour…

OCCASIONNELLEMENT :

Pour le fun et l’avancée (que j’espère) spectaculaire, je tenterai parfois, de manière exceptionnelle, un marathon lecture, en m’imposant un nombre de pages ou de livres à terminer en un laps de temps prédéterminé, ou encore un marathon écriture, fonctionnant sur le même principe avec un nombre minimal de mots ou de textes à rédiger.

Pour m’aider dans ces entreprises, j’ai choisi d’effectuer plusieurs ajustements de ma routine quotidienne/hebdomadaire :

  • Afin de limiter toute nervosité et de pouvoir tenir dans la durée, j’ai opté pour l’arrêt du café. Désormais, je consommerai plutôt des infusions ou thés légers. Si vous souhaitez découvrir délicieux thés, visitez donc le blog littéraire et gourmand d’Arthémiss ! (ATTENTION : le thé n’est pas recommandé aux personnes anémiques !)
  • Ayant constaté qu’un estomac lourd tue dans l’œuf toute velléité d’action et nuit gravement à ma productivité, je me suis récemment mise à manger plus sainement et surtout plus légèrement. En toute honnêteté : c’est réellement efficace !
  • J’intègre l’exercice physique à mon quotidien en empruntant systématiquement les escaliers (RER, bureau), car cela permet au cerveau d’être plus performant. Astuce de fille : pour éviter de me tordre les chevilles, je fais le trajet en ballerines plates et ne mets mes escarpins qu’en arrivant sur mon lieu de travail (stratagème vieux comme le monde et toujours aussi efficace !)
  • En cas de fatigue intense, je n’hésite pas à faire une courte sieste ou à me coucher plus tôt (selon l’horaire), quitte à ne pas remplir mon « quota » de la journée : cela m’offre le sommeil réparateur dont j’ai besoin et une meilleure efficacité le lendemain.
  • Enfin, je n’hésite pas, de temps à autre, à « sacrifier » une pause-lecture pour déjeuner avec des amis ou une soirée-écriture pour dîner dehors, afin de ne jamais « saturer ».

Mes sources d’inspiration :

  • Mon amie Gwenh, nippone d’âme et de cœur, qui m’a convaincue des bienfaits d’un rythme de vie naturel, en harmonie avec les saisons (lever et coucher avec le soleil, etc.) ;
  • Charlotte et ses drôles de dames : Eglantine, Nicole et Sabine ;
  • La vidéo de Solange te parle, concernant sa participation au Week-end à 1000, challenge initié par Lili Bouquine ;
  • Le Nanowrimo, défi littéraire auquel je participe plus ou moins régulièrement depuis plusieurs années.

Je vous donne rendez-vous à la rentrée afin de voir si j’aurai réussi à mettre en place ma nouvelle organisation, à la tenir dans la durée, et si celle-ci aura été efficace…

Et vous, comment vous organiserez-vous pour lire/écrire, cet été ??? N’hésitez pas à partager vos conseils d’organisation en commentaire.

Bon courage et bel été !!!

Rahma

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bernieshoot 13/07/2016 14:16

je suis impressionné par les objectifs ! pour ma part je lis de la même manière toutes l'année et je pose un livre uniquement lorsque je souhaite interrompre ma lecture

Rahma 21/07/2016 07:37

Merci Bernie !
Ah, c'est un rêve de pouvoir ne poser un livre que lorsque l'on le souhaite... Quelle chance ! :)