DÉBUT 2016, LE TEMPS DES RÉSOLUTIONS

Publié le par Rahma

DÉBUT 2016, LE TEMPS DES RÉSOLUTIONS

Pendant "action" du billet 2015 CLÔTURÉE, C’EST LE TEMPS DES BILANS, celui-ci se veut résolument tourné vers 2016 et les moyens à mettre en œuvre pour me permettre d’être créative et productive.

Au niveau des objectifs, je n’y ai rien changé et les ai plutôt réévalués en les adaptant à mon temps disponible.


Concernant la lecture :

Je me suis à nouveau inscrite au défi « x livres pour 2016 », en optant pour le rythme d’un livre par semaine, ce qui revient plus ou moins à lire 52 livres. J’ai arrondi à 60 pour le défi.
Je rédigerai probablement un petit billet que je compléterai au fur et à mesure avec les titres des livres et les liens vers mes chroniques. Vous pourrez également retrouver ces liens dans le groupe facebook « 100 livres pour 2016 » créé par Guillaume, de Tribulations d’une vie.


Du côté des chroniques :

Je m’attache, pour le moment, à rattraper mon retard. J’essaierai ensuite de prendre le réflexe de rédiger mes chroniques immédiatement après lecture. Il me semble bien que ce soit d’ailleurs à ce moment, une fois la dernière page refermée, que les ressentis sont les plus intenses…

Si je parviens à atteindre et conserver le rythme d’un livre lu et chroniqué par semaine, je serai la plus heureuse (et la plus fière) des lectrices !

Au niveau de l’écriture :

Parmi les différents textes que je rédige pour Dis-le en livres, la priorité est donnée aux chroniques, afin que cela ne me « bloque » pas . Toutefois, je souhaite continuer à alimenter les autres rubriques du blog. Sont notamment prévus :
- un article d’introduction au droit d’auteur à destination des non-juristes ;
- un mini-guide pour écrire des haïkus ;
- une « méthodologie » de la chronique littéraire ;
- et l’article de présentation de mon livre voyageur - qui devrait voir le jour incessamment sous peu !


Sont également présents « dans mes tiroirs », plusieurs manuscrits pour la jeunesse (un conte pour enfants et trois histoires pour plus petits) et quelques nouvelles qui n’attendent qu’à être relus et corrigés, puis soumis à des éditeurs. Pour cette étape majeure dans la vie d’un texte, il va me falloir de la ressource, une organisation militaire, un acharnement inébranlable…et beaucoup de patience ! Je vous tiendrai au courant, en analysant mes méthodes et leurs résultats.


Concernant mes projets d’écriture au sens premier – très nombreux, je ne pourrai décemment pas y travailler concomitamment. Je me centrerai donc, en 2016, sur le carnet, le recueil de haïkus et le premier jet du roman. Ici encore, le temps, l’acharnement et la patience seront mes meilleurs alliés. Je vous donne rendez-vous fin 2016 pour découvrir mon degré d’avancement !

Du coup, pour 2016, il me faut prendre des mesures drastiques, tant en réorganisant mon temps disponible qu’en traquant les minutes « inutilisées » à y adjoindre.


Inspirée par Charlotte l’insatiable – serial dévoreuse de livres, qui a avoué ne plus du tout regarder la télé, entre autres aménagements pour se dégager du temps de lecture, j’ai décidé de :

- ne regarder la télé qu’une soirée par semaine, dans le week-end - je n’ose l’arrêter complètement, pas tant par désir de regarder des programmes télévisés, que par souhait de ne pas me « couper » de ma famille, assez accro au petit écran…

- ne visiter les réseaux sociaux qu’une fois par jour, le soir, par exemple, pour poster mes liens, vérifier mes messages, lire vos commentaires et chroniques…

- me remettre à consacrer pleinement mon temps de transport aux livres. Si je dois envoyer un sms ou passer un appel, je le ferai avant de monter dans le RER ou après en être descendue.

- m’astreindre à une certaine discipline, en commençant par me concocter un mini « planning » hebdomadaire, incluant notamment : une session d’écriture libre, une session consacrée au blog, une session de travail sur mes histoires achevées, etc. Rien ne sera figé et je ne planifierai pas mon temps à la minute près – ni à l’heure, d’ailleurs ! C’est jute pour avoir un cadre et pouvoir avancer sans perdre de temps à me poser trop de questions. Je vous en donnerai des nouvelles dès que je l’aurai élaboré et testé durant quelques semaines…

- m’autoriser une « veille lecture ou écriture » une fois par semaine, également – très certainement le vendredi, car il me faudra bien deux jours pour récupérer un rythme normal. Ce ne sera jamais une très longue veille, cela dit : mon couvre-feu sera à deux heures du matin, maximum. Je ne suis, en effet, pas très performante le lendemain, si je dors plus tard. Il est malheureusement et définitivement derrière moi, le temps où je pouvais effectuer des nuits blanches d’écriture sans en ressentir de conséquences. Depuis quelques années, je n’en fais qu’une par an, fin octobre, à l’occasion du lancement du NaNoWriMo…

- ne pas me forcer à lire un livre ne me plaisant pas. Je laisse toujours sa chance à tout ouvrage, même si j’ai parfois un certain a priori en examinant la première de couverture et à la lecture du synopsis. Toutefois, je ne m’imposerai plus de terminer un livre ne parvenant pas à m’accrocher : il y a tellement de livres dans ma PAL que je ne vois pas pourquoi je me rendrai la lecture fastidieuse et rébarbative !

Voilà, tout est dit. Il ne me reste qu’à vous souhaiter une excellente année 2016, riche de découvertes diverses et variées, de rencontres enchanteresses, d’intenses joies et de belles réussites, de grands événements et de petits instants… En bref : une année vivante.
Portez-vous bien et vive
z.

Rahma

Photo : Pixabay

Publié dans Articles saisonniers

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article